Cure de jus – comment et pourquoi se lancer

D’abord, c’est quoi une cure ? Pourquoi faire une cure ?

Les cures de jus, telles que mon expĂ©rience que je vous partage ici, sont une forme de dĂ©toxication du corps (et de l’esprit), que l’on peut avoir envie, voir besoin, d’accomplir, Ă  un moment donnĂ©. Personnellement, il y avait un moment que j’avais envie de changer mes habitudes alimentaires pour plusieurs jours, afin d’Ă©vacuer les toxines accumulĂ©es (oui, mĂȘme en se nourrissant sainement constamment, des toxines s’accumulent dans le corps !), mais aussi faire le plein de vitamines et reposer mon organisme ; et les vacances d’Ă©tĂ© sont apparues comme la meilleure opportunitĂ© de mettre mon souhait en application. Et il faut bien avouer que ces quelques jours m’ont Ă©tĂ© bĂ©nĂ©fiques, puisque cette cure a Ă©tĂ© pour moi une source de changements sur le long terme. En effet, j’ai dĂ©cidĂ© de rĂ©diger cet article en ayant pris un peu de recul sur mon expĂ©rience, puisqu’il s’est passĂ© un mois depuis ma cure.

Il est important de noter dans ce post que le corps rĂ©alise en permanence le mĂ©nage un peu partout, il s’auto-dĂ©toxe grĂące aux poumons, au foie et aux reins (notamment). La cure ici proposĂ©e est Ă  rĂ©aliser pour aider le corps Ă  mieux fonctionner.

Voici alors un article bien complet en informations, vous prĂ©sentant le pourquoi de la chose, les recettes de mes jus, mon ressenti suite Ă  cette expĂ©rience, mais aussi un journal de bord que j’ai tenu au cours de ma cure, rassemblant mes ressentis et pensĂ©es concernant la rĂ©alisation de ma cure ! Afin de bien cerner l’ambiance du rĂ©cit de mon expĂ©rience, il est nĂ©cessaire d’ĂȘtre au fait de quelques informations capitales personnelles, me concernant :

  • je suis vĂ©gĂ©talienne (vĂ©gane, en fait)
  • j’adore manger, mes journĂ©es sont (depuis des annĂ©es) rythmĂ©es autour de cette occupation (car oui, entre la rĂ©flexion, la prĂ©paration, l’ingestion, la dĂ©lectation et la digestion, c’en est bien une !)
  • j’ai la rĂ©alisation de jus frais en passion, Ă  mes heures « perdues »
  • j’ai effectuĂ© ma cure de jus pendant mes vacances et je vous conseille, si vous voulez en faire une, de n’avoir r i e n au programme pendant la durĂ©e de cette cure.
  • je ne suis pas diĂ©tĂ©ticienne, mon expĂ©rience peut ne pas convenir Ă  tous.

J’ai choisi de me lancer dans une cure de 3 jours car j’avais envie de prendre mon temps et puis j’estime qu’en une seule journĂ©e le corps ne peut pas rĂ©agir avec une telle amplitude qu’aprĂšs 3 jours ! De plus, Ă©tant donnĂ© que j’avais rĂ©ussi Ă  laisser devant moi quelques jours de tranquillitĂ©, je comptais bien en profiter pour faire du bien Ă  mon corps et me mettre rĂ©ellement en mode pause : pas de vĂ©ritable lavage de cheveux, pas de produits sur ma peau (Ă  part un tout petit peu d’huile, juste pour hydrater des zones sĂšches), moins d’ordinateur et de tĂ©lĂ©phone que d’habitude, plus de yoga et surtout : du t e m p s.

Pourquoi est-ce qu’une cure ça vend du rĂȘve ?

RĂ©apprendre Ă  Ă©couter son corps
Détoxifier son organisme, libérer son corps des mauvaises choses accumulées
Recentrer ses Ă©nergies
Ressentir le sentiment de satiété, durablement
Une peau plus belle, claire & éclatante : un grain de peau plus fin, les petits boutons & inflammations diminués
Des cheveux plus nourris, brillants, soyeux
Une digestion globale facilitĂ©e (mĂȘme si vous ĂȘtes dĂ©jĂ  vĂ©gĂ©talien)
Se sentir plus lĂ©ger, perdre des ballonnements (d’aprĂšs repas)
RĂ©-appliquer : manger pour vivre et non pas vivre pour manger (vous avez 3 heures) – Socrate
Boosteur de confiance en soi, si l’on tient sans craquer
Regain d’Ă©nergie
  #healthy #detox #raw #vegan #glutenfree #saltfree sugarfree #oilfree #fatfree

Mon planning, en avant pour 3 jours de cure :

Jour – 1
Essayer de ne pas consommer d’aliments excitants (cafĂ©, thĂ©, sucre …)
Acheter tous les ingrĂ©dients (d’origine biologique !!! Il est nĂ©cessaire de choisir uniquement des fruits et lĂ©gumes provenant d’une agriculture biologique, car nous allons privilĂ©gier de laisser la peau des fruits & lĂ©gumes le plus souvent possible, car c’est Ă  cet endroit que s’accumule la plus grande partie des nutriments et vitamines du fruit, lorsqu’il pousse, mais c’est aussi la surface la plus exposĂ©e, oĂč viennent se dĂ©poser les intrants chimiques (pesticides, insecticides, fongicides …) employĂ©s en agriculture non biologique … et qui sont nĂ©fastes pour la santĂ© !) nĂ©cessaires Ă  vos 3 grands jus et de quoi vous prĂ©parer Ă  manger les soirs
Le soir, manger peu (pas de fĂ©culents ; on n’a pas prĂ©vu de courir un marathon au cours des prochains jours, on peut donc facilement s’en passer pour un moment !) et de prĂ©fĂ©rence des lĂ©gumes sous forme liquide (bouillon, soupe, lĂ©gumes vapeur, tisane …).

Jour cure + 1
Au matin, boire uniquement un jus en guise de petit déjeuner, puis réintroduire les repas dans la journée doucement, au rythme que votre corps vous guidera.

Sainement, si l’on consomme pendant 3 jours uniquement des fruits et lĂ©gumes crus en jus, alors il faudrait essayer de suivre un rĂ©gime principalement cru, au cours des 3 jours suivants, afin de rĂ©habituer l’organisme en douceur Ă  la nourriture solide.

Activités à privilégier au cours de la cure :

  • marche
  • siestes
  • yoga
  • mĂ©ditation
  • lecture d’un bon livre

On Ă©vite :

  • de faire une grosse sĂ©ance de sport – effort physique
  • de boire des boissons contenant de la cafĂ©ine (thĂ©, cafĂ©, boissons Ă©nergisantes (Ă  bannir de n’importe quelle alimentation ; je dis ça, je dis rien …))
  • de boire de l’alcool le soir
  • de se faire une Ă©norme fringale une fois la nuit venue (c’est pas parce que tout le monde dort que le temps s’arrĂȘte et que l’on peut faire n’importe quoi, sans rĂ©percussions)
  • les mauvaises ondes, quelles qu’elles soient
  • de se forcer Ă  boire du jus Ă  une heure prĂ©cise, alors qu’on n’a pas faim
  • de stresser parce qu’on imagine qu’on est en sous-nutrition
  • de manger les mĂȘmes portions de nourriture qu’habituellement, le soir et une fois la cure passĂ©e.

On se dĂ©tend : changer (radicalement) son mode d’alimentation pour quelques jours ne va pas ĂȘtre une source de carences ! Le corps comprendra facilement ce qu’il se passe en lui : un bon mĂ©nage de printemps !
De la mĂȘme maniĂšre que le soleil descend au fil de l’avancĂ©e de la journĂ©e, veiller Ă  moins activer son mĂ©tabolisme.

Comme pour tout, le mental compte beaucoup, lorsqu’on chamboule ses habitudes et au cours de cette cure, il est plus que recommandĂ© de se tenir Ă  ses propres promesses. Il faut voir cette cure comme un dĂ©fi personnel dĂ©bouchant vers un Ă©tat de bien-ĂȘtre global et non comme une succession de barriĂšres ou interdits par le fait de s’abstenir de nourriture solide jusqu’au soir.

Afin de mener Ă  bien cette cure, vous aurez besoin :

  • d’une excellente centrifugeuse, ou d’un extracteur Ă  jus
  • d’un grand bocal (2 Litres) hermĂ©tique en verre ; Ă  dĂ©faut, choisissez 2 grandes bouteilles en verre
  • une paille en inox ou en bambou (ou en plastique/carton, nĂ©anmoins moins Ă©cologiques) plutĂŽt large
  • des fruits et lĂ©gumes, locaux, Bio et de saison de prĂ©fĂ©rence
  • de quoi vous prĂ©parer des repas lĂ©gers pour le soir

Liste de courses, pour 3 jours de cure :

2017-08-28 07_54_56-Article blog cure jus .docx - Microsoft Word

2017-08-28 07_55_17-Article blog cure jus .docx - Microsoft Word

Si vous ne trouvez pas tous les ingrĂ©dients mentionnĂ©s pour l’exemple de la cure prĂ©sentĂ©e ici, il est tout Ă  fait envisageable de remplacer certains ingrĂ©dients par d’autres, que vous prĂ©fĂ©rez ou trouvez plus facilement (par exemple, il sera possible de remplacer le chou kale, souvent difficile Ă  trouver, par un autre lĂ©gume Ă  feuilles vertes et dures).

2017-08-28 07_56_10-Article blog cure jus .docx - Microsoft Word

Planning général

Au réveil :

  • lavage du visage et des yeux, Ă  l’aide d’un gant de toilette (en bambou <3) passĂ© sous l’eau chaude, pour ouvrir les pores, Ă©liminer les saletĂ©s accumulĂ©es pendant la nuit et rĂ©veiller son esprit en douceur
  • brossage de dents et on n’oublie pas de bien frotter la langue (afin d’Ă©vacuer les bactĂ©ries mortes accumulĂ©es pendant la nuit et amĂ©liorer la digestion & stimuler les organes).
  • un peu de lecture intĂ©ressante, pour amĂ©liorer son rituel matinal : Rituels santĂ© matinal selon l’Ayurveda.
  • je ne l’ai pas fait parce que la balance n’a aucun poids sur moi (quel jeu de mot), mais il peut ĂȘtre intĂ©ressant de se peser au rĂ©veil, car en gĂ©nĂ©ral on perd du poids au cours d’une cure dĂ©tox !

Puis : boire rapidement le jus d’un demi citron frais (provenant d’agriculture biologique, toujours) dans un peu d’eau tiĂšde-chaude (pas trop afin de ne pas tuer les vitamines du jus de citron, mais assez tout de mĂȘme pour se rapprocher de la tempĂ©rature interne du corps).

Et aprĂšs 20 minutes, boire 0.5 litre d’eau Ă  tempĂ©rature ambiante et reposĂ©e (en laissant reposer une eau du robinet d’1 Ă  24 heures avant de la boire, vous en Ă©liminerez le chlore contenu et elle vous sera plus bĂ©nĂ©fique).

AprÚs avoir fait le jus de citron, commencer à préparez votre jus pour la journée ; stockez-le dans un contenant en verre (ébouillanté au préalable, afin de le stériliser) hermétique que vous laisserez au frais.

Encore dans la matinĂ©e, prendre du temps pour respirer et faire son yoga ; le fait de pratiquer un exercice physique tĂŽt empĂȘchera une quelconque stagnation dans le corps, renforcera le feu digestif et limitera le stockage du gras ; tout cela procurant Ă©galement un sentiment gĂ©nĂ©ral de bien ĂȘtre (grĂące Ă  la libĂ©ration d’endorphines), plus qu’agrĂ©able et recommandĂ©, pour dĂ©marrer la journĂ©e comme il se doit !

Consommer une tasse de jus (si besoin de plus, alors boire d’avantage !) chaque heure, pour un total de 8 heures par jour. Essayez de retrouver tous les ingrĂ©dients qui le composent, en vous aidant de votre nez, bouche, langue … GoĂ»tez vraiment le jus, ne le buvez pas sans aucune conviction.
Toutes les 30 minutes, boire un verre (25 cL) d’eau ou plus.
Chacun des « repas » de ces trois jours de cure consistera en un verre de jus, Ă  l’exception du diner.

La journĂ©e, on s’hydrate correctement en buvant de l’eau dĂšs et autant que voulu.

Le dernier repas de la journée consistera en un repas complet composé de protéines végétales (crues de préférence, ou cuites trÚs faiblement) et de légumes verts (de préférence crus) et pas/trÚs peu de glucides.

Le soir, avant d’aller se coucher, terminer la journĂ©e avec une tisane calmante (camomille), digestive et apaisante, arrosĂ©e d’un filet de jus de citron.

Journal de bord d’une cure de jus

La veille

Je suis ultra-déterminée et certaine que ma cure va se dérouler tranquillement, sans aucun mal ou difficulté éventuelle.
Le fait d’avoir rempli les placards et le rĂ©frigĂ©rateur de bons lĂ©gumes et fruits frais, provenant bien entendu d’agriculture biologique et pour la plupart locale m’a remplie de joie ; toutes ces couleurs sont une large source d’ondes positives et de motivation pour ma cure.

Jour 1

Comme toutes les premiĂšres journĂ©es de changement de rĂ©gime (car oui, le fait de manger, qu’importe la façon, implique que l’on suive un rĂ©gime alimentaire, mĂȘme si l’on n’y pense pas et que l’on n’est pas contraint Ă  quoi que ce soit ; il ne faut pas toujours voir derriĂšre le mot « rĂ©gime » une image nĂ©gative de restrictions et frustrations alimentaires !), c’Ă©tait difficile de faire comprendre Ă  mon corps que non, aujourd’hui on ne ferait pas de petit dĂ©jeuner copieux comme Ă  mon habitude, on ne  grignoterait pas de fruit dans la matinĂ©e, on ne mangerait pas 3 bananes aujourd’hui et on n’aurait pas de thĂ© noir Earl grey aux fleurs bleues pour se rĂ©veiller … Du coup je me suis littĂ©ralement ruĂ©e sur mon grand bocal de jus, pour compenser et satisfaire un peu mon estomac et mes papilles !

En me levant Ă  11h (bah oui, les vacances Ă  la maison quoi, tmtc !), pas compliquĂ© de rĂ©partir sur 8 heures les 2 litres de jus Ă  boire : 25 cL toutes les heures et puis disons qu’Ă  20 heures ce sera l’heure du repas !

DĂ©but de la journĂ©e : aprĂšs un verre de jus englouti, je ne rĂ©siste pas Ă  m’en resservir un deuxiĂšme et je me demande comment je vais bien pouvoir tenir jusqu’Ă  ce soir sans rien avaler de solide ! Heureusement, mon jus est vraiment bon et j’ai plaisir Ă  en boire !
ça a vraiment Ă©tĂ© difficile pour moi, de rĂ©sister Ă  ne rien manger pour le petit dĂ©jeuner, moi qui aime tant ce repas de la journĂ©e et oĂč j’ai l’habitude de manger une bonne quantitĂ© de nourriture, puisqu’on sait que c’est le seul repas de la journĂ©e dont on arrivera Ă  brĂ»ler les calories et Ă  extraire le plus de nutriments facilement et efficacement !

sans-titre
Jus du Jour 1 – Green juice

Mon ventre a crié famine quelques heures, mais je suis fiÚre de tenir bon !
Dans la journĂ©e : j’ai vraiment bu beaucoup d’eau (ce qui est nĂ©cessaire).

Vous constaterez que les effets de la dĂ©toxication vont se faire sentir rapidement : fatigue, maux de tĂȘte et c’est pourquoi il est important d’agir sainement, en oxygĂ©nant suffisamment son corps, par exemple grĂące Ă  : une sortie Ă  l’extĂ©rieur (mĂ©ditation), une petite marche tranquille …

J’avoue me  sentir faible ; en fin d’aprĂšs-midi je suis allĂ©e m’enfouir sous une couette (avec un verre de jus !) regarder une sĂ©rie.

19h : je me rends compte que plus les heures passent et moins la sensation de faim se fait sentir ; c’est vraiment le mental qui a pris le dessus sur mon estomac insatiable !

Le soir venu, la fringale a Ă©tĂ© rĂ©elle, mais j’ai tout de mĂȘme rĂ©ussi Ă  me contenir, en restant concentrĂ©e sur mon objectif !

21h : ça fait du bien de manger (1 tomate, un peu de salade et de carottes rĂąpĂ©es, 1/4 poivron jaune et une portion de quinoa-PST Ă  la sauce tomate). Contrairement Ă  d’habitude, oĂč quand j’ai bien faim je me rue sur la nourriture comme un ogre, lĂ  rien qu’en une journĂ©e de cure, je me rends compte que mon corps sait me dire quand il a assez mangĂ© ; je m’ai pas Ă©tĂ© me resservir et je n’ai pas Ă©tĂ© tentĂ©e par tout ce qu’il y avait dans le rĂ©frigĂ©rateur (pourtant intĂ©ressant et allĂ©chant …)!

22h : petit dessert : un muffin au chocolat (maison, bien entendu) et un ramequin d’amandes & noix de cajou et 2 tasses de tisane agrĂ©mentĂ©es d’un filet de jus de citron.

À la fin de ce premier jour, je me sens vraiment rassasiĂ©e, mais tout de mĂȘme un peu frustrĂ©e, en sachant que je ne pourrai rien manger Ă  nouveau demain au petit dĂ©jeuner (qui est mon repas prĂ©fĂ©rĂ© de la journĂ©e). Mais ce n’est pas pour autant que je me suis sentie triste ou dĂ©sappointĂ©e quant Ă  mon projet de cure ; j’Ă©tais encore bien positive pour les jours Ă  venir et mon premier ressenti.

Jour 2

RĂ©veil tard, encore une fois, mais en se couchant tard aussi, il ne faut pas en demander trop non plus !
Bon, update glamour de ce matin : malgrĂ© que je n’ai pas eu de rĂ©elle activitĂ© physique depuis un jour … je pue ; voilĂ , le mot est lĂąchĂ© ! Mais attention, ce n’est pas une odeur comme celle de transpiration que je me connais (faites pas vos prudes, tout le monde connaĂźt son odeur corporelle personnelle, on en a tous une et c’est normal, naturel, authentique et caractĂ©ristique Ă  chacun #BeYou) ; une odeur diffĂ©rente. Mon corps est en train d’Ă©liminer les toxines et mauvaises choses qui squattaient mon corps, merveilleux !
Direction la douche pour laver la criniĂšre (no poo, comme toujours) et me faire un duo gommage + masque pour prendre soin de la peau de mon visage !
Et puis aprĂšs, pas d’inquiĂ©tude, une petite douche (mĂȘme un Water Only suffit) et on est bien propre ; comme j’ai dit, ce n’est pas comparable Ă  de la « vraie » transpiration !

sans-titre4
Jour 2 – Eat the rainbow

Le jus d’aujourd’hui est super bon, bien fruitĂ© et sucrĂ© et puis sa couleur rouge apportĂ©e par la betterave, ça fait du bien au moral !

Je ne sens pas la sensation de faim comme hier, ce qui est plutĂŽt cool !
Je suis vraiment contente de m’ĂȘtre dĂ©cidĂ©e Ă  faire ma cure dĂ©tox cette semaine, quand je n’ai rien de spĂ©cial Ă  faire, pour pouvoir mettre mon corps/ma vie en mode OFF pendant ces 3 jours, ça fait vraiment du bien !

17h : gros coup de mou -> direction sieste -> j’ai dormi une heure !

C’est peut-ĂȘtre psychologique, mais j’ai l’impression que ma peau va mieux : mes petits « boutons » et imperfections semblent nettement avoir disparu et mon teint a vraiment une belle couleur halĂ©e, malgrĂ© qu’il fasse moche depuis plus d’une semaine (conseil en passant : consommer rĂ©guliĂšrement des carotĂ©noĂŻdes (au moins une carotte crue par jour) vous aidera Ă  arborer un teint halĂ© sympathique avant l’Ă©tĂ© et vous permettra de le conserver une fois le retour au « quotidien » venu ! En effet, les carotĂ©noĂŻdes (tels que la bĂ©ta-carotĂšne contenue dans la carotte, mais aussi la lutĂ©ine (et zĂ©axanthine) dans les Ă©pinards et le lycopĂšne de la tomate) sont des pigments naturels Ă  l’origine de la coloration jaune et rouge de nombreux fruits, mais ils ne sont pas synthĂ©tisables par l’homme, c’est pourquoi il faut les trouver dans notre alimentation. Ces petites molĂ©cules sont trĂšs utiles Ă  l’humain, puisque ce sont des antioxydants lipidiques puissants, jouant aussi un rĂŽle important dans la communication intercellulaire, dans la protection contre des maladies et pour la santĂ© globale de l’organisme.

Je sens que mes Ă©nergies se recentrent, je me sens bien dans mon corps, plus concentrĂ©e, focus Ă  ce que j’entreprends.
Le soir, je mange parce que mon corps demande Ă  s’alimenter en nourriture solide, pas seulement parce que j’ai envie de manger ; ce qui est vraiment une sensation dingue Ă  Ă©prouver, que je recherchai, ventre sur pattes que je suis (ou que j’ai Ă©tĂ© jusqu’Ă  maintenant …)!

20h : toujours pas vraiment faim, mais Ă  la maison des tartes flambĂ©es (vĂ©ganes, of course !) se prĂ©parent, je vais me laisser tenter par une part ou eux, mais ce sera bien la premiĂšre fois de ma vie que je serai sage au cours d’une soirĂ©e tartes flambĂ©es maison haha !!

Jour 3

Globalement, j’ai la sensation de sentir mon corps nettoyĂ© de l’intĂ©rieur et je me sens rayonner d’ondes positives.

On redĂ©couvre le vrai goĂ»t des fruits et lĂ©gumes, leurs saveurs et textures et surtout on se surprend Ă  apprĂ©cier bien plus qu’auparavant lorsqu’on mange, rĂ©ellement. J’ai trouvĂ© que j’Ă©prouvais plus de respect pour la nourriture prĂ©parĂ©e et Ă©tonnant Ă  croire : mon ventre semble s’ĂȘtre dĂ©jĂ  adaptĂ© ; je n’ai presque pas eu faim le matin, ni dans la journĂ©e et je n’ai plus envie de me jeter telle une ogresse affamĂ©e sur tout plat ou fruit s’offrant Ă  ma vue. À la place, j’Ă©coute vraiment mon corps et ses besoins, plutĂŽt que les envies suscitĂ©es par mes yeux ; et c’est vraiment un sentiment dingue Ă  Ă©prouver, qui comble d’un bien-ĂȘtre trop peu ressenti en gĂ©nĂ©ral.

Je pense que faire une cure de jus comme celle-ci peut ĂȘtre une bonne approche pour prĂ©cĂ©der un jeĂ»ne !

Je suis vraiment heureuse et fiĂšre d’ĂȘtre allĂ©e au bout de cette cure de jus, sans craquer (je n’avais pas envie de manger, en rĂ©alitĂ©) ni ĂȘtre frustrĂ©e. Je me sens bien, mon teint est halĂ©, mon ventre semble un peu dĂ©gonflĂ© par rapport Ă  d’habitude et la peau de mon visage est fraĂźche (comme Ă  son habitude, Ă©tant donnĂ© que je suis vĂ©gĂ©talienne).

Post cure

Bonheur d’avoir (re-)trouvĂ© mon sentiment de satiĂ©tĂ©, dont je ne me souvenais plus de la sensation qu’il provoque dans le corps et l’esprit, ni mĂȘme de l’impact global qu’il a lorsqu’il est ressenti !

Un mois aprĂšs avoir terminĂ© cette cure, les effets de celle-ci perdurent ; mes portions de repas ont largement diminuĂ© en quantitĂ©, je mange moins et je me sens vraiment bien (mieux !) ! Je prends d’avantage encore de plaisir Ă  cuisiner, puisque je mange moins et donc j’apprĂ©cie plus ma mangeance, quand il en est l’heure !

Conclusion

En rĂ©sumĂ©, ne soyez pas effrayĂ©s par le fait de ne pas ingurgiter de nourriture solide pendant 3 journĂ©es, ce n’est pas du pranisme, le corps se porte Ă  merveille et il y a tant de bĂ©nĂ©fices qui ressortiront de cette pĂ©riode que ça vaut la peine de prendre 3 jours pour recentrer ses Ă©nergies, mĂȘme si au dĂ©but ça peut ĂȘtre difficile Ă  vivre (et c’est normal).
Personnellement, je pense essayer de me faire 2 ou 3 cures de jus par an, au moment des changements de saison, donc Ă  bientĂŽt pour de nouvelles recettes de grands jus !

Apprenez à saisir les opportunités que la vie vous envoie à chaque instant, profitez de tous et attrapez au vol ces milliers de (petits) bonheurs qui sont là, juste sous nos yeux, tous les jours.
Ressentez les Ă©nergies vous environnant et faites-en bon usage.

J’espĂšre que cet article vous aura apportĂ© des petits gestes Ă  incorporer dans vos rituels matinaux et/ou nocturnes, pour une vie plus saine et positive 🙂

Au plaisir de lire vos avis, si vous décidez de vous lancer dans une cure détoxifiante !

Positive vibes only
VĂ©ganement
Peace

 


Afin de ne rater aucun article Ă  venir, n’hĂ©sitez pas Ă  cliquer sur le bouton bleu « Suivre » en bas Ă  droite de votre Ă©cran !

Si ce post vous a plu, vous pouvez me laisser un petit commentaire ci-dessous pour me le faire savoir et mĂȘme mettre un « J’aime », si le cƓur vous en dit !

Merci et Ă  bientĂŽt,
Véganement, Zoé

Une rĂ©flexion au sujet de « Cure de jus – comment et pourquoi se lancer »

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icÎne pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez Ă  l’aide de votre compte WordPress.com. DĂ©connexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez Ă  l’aide de votre compte Google. DĂ©connexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez Ă  l’aide de votre compte Twitter. DĂ©connexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez Ă  l’aide de votre compte Facebook. DĂ©connexion /  Changer )

Connexion Ă  %s